Il y a quelques mois, j’ai trouvé en brocante un petit bureau tout marron avec des dessins sculptés sur les tiroirs. Je n’ai vu que la forme élégante de ses pieds et son bois massif…

La mamie qui me l’a vendu voulait lui redonner un coup de neuf mais regrettait de ne l’avoir jamais fait. Défi relevé !

Gros ponçage du plateau pour retrouver le beau veinage du chêne.

Ponçage léger et sous-couche pour le reste.

Trois (oui, trois…) couche de peinture à la caséine, bleu nordique, Liberon pour ne pas citer la marque.

Deux couches de vernis protecteur mat de la même marque.

Du carton épais recouvert de chutes du superbe tissu Riffle and co sur les façades des tiroirs (adieu sculptures !)

Fixation de deux nouvelles poignées dorées assorties au tissu qui brille.

Et… TADAAM !

TADAAM ! Mais voilà, on ne savait pas où le mettre ce petit bureau… (Surtout qu’on a chiné un autre bureau. Affaire à suivre…)

Heureusement, l’histoire se finit bien et le petit bureau est parti dans sa nouvelle famille.

A bientôt !

Sur le bureau : une corbeille à partir d’un vieux napperon teint à l’Aulne, des tampons et un encrier chinés.

Le petit bureau qui ne trouvait pas sa place…

Vous pourrez aussi aimer

Un commentaire sur “Le petit bureau qui ne trouvait pas sa place…

  1. Magnifique transformation. Je suis une inconditionnelle des peintures Liberon, elle est chère mais c’est la meilleure. Pour les finitions j’opte très souvent pour une finition cirée. Dommage que tu n’as pas pu le conserver, il est superbe…

    1. Merci! Oui j’aime beaucoup la liberon et son odeur particulière. Elle est très agréable à appliquer. Et cirée, j’aime beaucoup. Les vernis mats ne le sont jamais vraiment, en tout cas, ceux que j’ai testé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.